Darius

peintre-encrier

les liens qui nous relient

(Darius et le Japon)

C’est il y a 10 ans que j’ai rencontré le peintre Darius. C’était lors de sa première exposition personnelle au Japon.

Je me souviens que le titre de l’exposition était « Encre et lumière ». C’était la première fois que je voyais ses oeuvres, mais elles sont allées droit dans mon coeur avec leurs traits à la fois simples et puissants. L’encre noire sur la feuille de papier semblait rayonner la lumière, et renfermait la vie. Je n’ai pas oublié la forme générale de ces oeuvres, avec des marges bien présentes. C’est à partir de cette époque que Darius a élargi le périmètre de son activité au Japon, et le fait qu’il continue d’y être actif est le reflet d’une magnifique énergie. Je suis toujours touchée par la sincérité avec laquelle il se consacre à la création.

A l’occasion de l’exposition « Sumi, encre japonaise », organisée en juin de cette année au Centre culturel de Saint-Rémy-sur-Orne, j’ai séjourné plusieurs semaines dans cette petite ville en compagnie de mes collègues japonais. C’était ma deuxième exposition dans cette région de Normandie, après l’événement « Caen-Tokyo, un pont d’encre » organisé en 2013 dans l’église St-Sauveur avec quatre autres artistes, dont Darius. Ce séjour dans cette jolie commune de St-Rémy a constitué une très belle expérience, et le fait de pouvoir échanger avec les habitants par le biais des oeuvres nous a procuré à tous une grande joie.

Et pendant notre séjour, nous avons eu la chance de pouvoir assister à l’exposition personnelle de Darius à l’église Saint-Nicolas de Caen. Lorsque nous avons pénétré dans cette magnifique église ancienne, l’espace était rempli du souffle frais dégagé par les oeuvres. La grande encre qui partait de l’entrée de l’église et s’envolait vers les hauteurs du transept évoquait, comme dans un rythme de valse, les prières et les demandes faites dans cette église au fil du temps. Elle semblait aller (monter) jusqu’au ciel, et c’était impressionnant.

Je me réjouis dès à présent de mes rencontres avec les oeuvres de Darius à venir. Je suis sûre que son activité aura encore gagné en envergure.

J’espère que les liens entre la France et le Japon continueront de se renforcer et de nous relier dans ce monde sans frontières qui est celui de l’art.

Keiko Arai, Chiba septembre 2019

つながる絆 ダリウスさんと日本

美術家 荒井恵子

 ダリウスさんとの出会いは10年前。彼の日本での初めての個展のときでした。

 展覧会タイトルが『墨と光』だったと記憶しています。初めて出会った彼の作品は、シンプルで力強く、とてもストレートに心の中に入ってくるものでした。画面の中の黒いインクは、生命を帯び、光を放っているかのようでした。余白を活かしたそのフォルムは、今でも心の中に強烈に残っています。この時の日本との繋がりが現在も続いていることは、素晴らしいエネルギーの証しだと思います。真摯に制作に向き合う姿勢に、いつも心が動かされます。

 さて、今年6月にSaint-Rémy(サンレミ)のCentre culturelにて日本人作家と共に「SUMI encre japonaise」を開催するため、私もサンレミの街に数週間滞在しました。2013年のカーンでの教会5人展「墨の架け橋」に続き2度目の展覧会となりました。サンレミの美しい街で、大変有意義な経験ができ、また、街の人たちと作品を通してふれあえたことは私たちにとっても大きな喜びとなりました。

 そして、滞在中、ダリウスさんのSaint-Nicolas教会での個展を幸運にも拝見できました。会場である教会に一歩足を踏み入れると、作品の放つ清らかな風が心地よくそこに広がっていました。教会の入り口から奥の天窓へとのびた作品は、ワルツを踊っているかのようなリズムの中に、繰り返される祈りや願いを思わせ、それは天へと続くようで、とても壮大でした。空間をいっぱいに使ったスケールの大きな絵画は平面の枠組みを飛び出し会場を動き、ただよっていました。

 今までもそうですが、これからもダリウスさんの新たな作品に出会えるのがたのしみです。きっとそれは益々広がっていくことだろうと思います。

 国境のないアートの世界でこれからも絆が育ち、さらに、心が繋がることを願っています。

© 2022 Darius

Thème par Anders Norén